Retour

Divorces et adultères

D'un point de vue légal, l'adultère est « le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d'avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment ».

Certaines études ont tenté de quantifier la pratique de l'adultère en France. Une étude - dont les chiffres sont visibles sur le site internet "adultères.org", estime que 30 à 40% des hommes français auraient eu des relations hors couples, contre 15 à 25% des femmes françaises.

Mais les différents sondages populaires diffusés par les magazines ou d'autres enquêtes que l'on retrouve sur certains sites spécialisés donnent des estimations plus élevées : environ 50 % des gens mariés seraient ainsi infidèles.

Vous avez donc des doutes sur la fidélité de votre conjoint ? Nous sommes en mesure de vérifier la réalité de l'adultère. Le résultat de notre enquête vous servira à titre de renseignement, ou dans le cadre d'une éventuelle procédure de divorce.

Vous devez savoir que dans le cadre d'une procédure de divorce, si un adultère est avéré, l'époux trompé peut demander le divorce pour faute si l'autre époux a commis une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations liés au mariage rendant intolérable le maintien de la vie commune. Le divorce pour faute engendre donc le versement au conjoint trompé d'une prestation compensatoire conséquente, d'une pension alimentaire si besoin, des dommages et intérêts en réparation du préjudice subi et une questionnement sur la garde d'enfant.

Prouver l'adultère est donc le meilleur moyen d'obtenir une réparation élevée dans le cadre de votre procédure de divorce, ainsi que de connaitre la vérité sur votre conjoint, pour vous permettre d'avancer sereinement. TLR Investigation se tient à votre disposition pour tout enquête sur la fidélité de votre conjoint.

Prenez contact
La mission d'un détective ...
« Recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission, des informations ou renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de leurs intérêts. »
Article L621-1 du Code de la Sécurité Intérieure